La Roue, relance le lien social et le circuit-court

Dernière mise à jour : juil. 8


Vous avez peut-être déjà remarqué sur la vitrine de certains magasins, une petite étiquette qui dit « Ici, on fait tourner la roue » ? Que vous l’ayez vu ou non, vous ne savez pas forcément ce que c’est. Et bien, nous allons vous expliquer. Comme on dit, on en apprend tous les jours !


Pour commencer le concept est intéressant : la Roue est une Monnaie Locale Complémentaire et Citoyenne. Mais qu’est-ce que c’est que cette bestiole ? Et à quoi ça sert ? Et bien au final, tout est dans le nom ! « Monnaie Locale », jusque-là tout va bien : c’est une devise qui ne s’échange que dans la région, le domaine de la Roue étant la Provence. Si ça ne s’échange que dans la région, cela implique que les achats ne peuvent s’effectuer qu’en circuit court. « Complémentaire », parce que ça ne remplace pas les euros que nous utilisons tous les jours. L’idée est la suivante : on échange ses euros contre des Roues pour ensuite les dépenser dans des magasins qui acceptent cette monnaie.

« Citoyenne », parce que les euros échangés en Roues vont servir à financer des projets sur la région. Donc si on résume, la Roue est une monnaie locale dont le but est de favoriser le circuit-court, de recréer de lien social au niveau local et régional, et de financer des projets citoyens d’amélioration du territoire.

Jusqu’ici tout est clair ? On va pouvoir entrer un peu plus dans le détail.


Pourquoi utiliser la Roue ?

Déjà l'échange de Roues est simple et sans prise de tête : une Roue vaut un euro, toute l'année, il n'y a pas de spéculation ni d'évolution du court de l'argent. En échangeant ses euros contre des Roues, on sait que notre argent ne part pas dans des paradis fiscaux ou autres extravagances. On sait que l’argent échangé ne sortira pas de la région et servira à améliorer notre quotidien. En effet, les euros que vous échangez vont dans un fond commun, accessible aux professionnels partenaires de la Roue, qui pourront s’en servir pour mener à bien des projets d’amélioration ou de développement. Par exemple, le bar à cocktail La Machine à Écrire (à Avignon) a pu s'ouvrir grâce au fond commun de la Roue en 2018.

En utilisant la Roue vous vous assurez également de ne soutenir que des commerces de proximités indépendants et engagés : pas de Roues pour la grande distribution ni pour les entreprises qui utilisent les énergies fossiles ou la production intensive.

D’autre part, si vous faites vos achats en monnaie locale, votre commerçant les échangera à son tour chez le producteur qui le fournit par exemple. Les achats en Roues garantissent donc également que les produits soient locaux et de qualité. Tout simplement, La Roue est à la fois un gage de qualité et de localité, ainsi qu’un vecteur de lien : c’est une initiative sociale, solidaire mais aussi éthique et écologique. Plus encore qu’un réseau, la Roue crée une communauté.

Pour utiliser la Roue c’est assez simple : il suffit d’adhérer à l’association (le montant d'adhésion est libre) pour ensuite échanger ses euros contre de la monnaie locale que vous obtenez dans des bureaux de change. Vous pourrez obtenir des billets de 1, 2, 5, 10, 13 ou 20 Roues.

Pour savoir où obtenir vos Roues et où les dépenser, direction la carte : https://carte.laroue.org/annuaire#/carte/


Curiosités sur la Roue

Où a-t-elle court ? La Roue est utilisée en Provence, plus précisément sur les Alpes de Hautes Provence, les Hautes Alpes, Marseille, le Pays d’Aix, le Pays d’Arles, le Pays Salonais et le Vaucluse. Chaque localité qui utilise la Roue édite ses propres billets, et chacune a son propre visuel.

Pourquoi ça s’appelle la Roue ? C’est en référence à la roue à eau. La Roue donne une idée de cycle et de renouveau, elle symbolise l’économie circulaire et la source de vie.

Quand a commencé l’aventure de la Roue ? En 2011, des suites de la crise de 2008 (comme plusieurs autres monnaies locales), dans le but d’alimenter une économie réelle, afin de savoir où va l’argent dépensé. L’idée des monnaies locales est d’être acteur de sa région.

Quel est l’impact de la Roue ? Ce sont plus de 180 professionnels de tous horizons qui font « tourner la Roue » sur Marseille et 26 000 Roues qui y sont en circulation. Et si on veut parler au niveau régional, ce sont 250 000 Roues qui tournent en Provence !


Et vous, ça vous dit de faire tourner la Roue ?


Mathilde Gibillino