La cuisine solaire se fait une place à Marseille

Dernière mise à jour : juin 22


Rencontre avec Richard et Clément de l'association les Festins Photoniques, pour parler cuisson au four solaire et cuisine créative.




Nous sommes début mars. Le printemps n'est pas encore là, mais c'est une des ces journées d'hiver ensoleillées et douces qu'on apprécie tant. Et comme à chaque fois que le soleil darde ses rayons, c'est l'occasion pour Richard de mettre en chauffe ses fours solaires. Aujourd'hui nous avons eu la chance d'être invités à manger chez lui. A notre arrivée, Clément, chef cuisinier et Richard, qui travaille dans un organisme de certification des énergies renouvelables, sont déjà aux fourneaux, vêtus d'un tablier floqué du nom de l'association qu'ils représentent: Les Festins Photoniques. Créée il y a de ça trois ans, l'association a pour mission de faire découvrir et promouvoir la cuisine solaire.


La cuisine solaire c'est quoi ?


Derrière ce nom assez poétique, la cuisine solaire comme nous la présente Richard est un concept assez novateur. Il s'agit d'utiliser l'énergie renouvelable la plus immédiatement disponible dans notre région, le soleil, pour chauffer et cuire ses plats. Évidemment il n'est pas question ici de laisser trainer une assiette toute la journée sous le cagnard. Non, la cuisson est réalisée à l'aide d'un four solaire, également appelé cuiseur solaire.





Ce cuiseur écologique est alimenté par l’énergie du soleil et fonctionne donc sans avoir recours à l'électricité ou au gaz. Aucun combustible n'est nécessaire, le four va concentrer les rayons du soleil grâce à des réflecteurs sur un tube ou un caisson sous vide, entouré de matériaux noirs chargés de capter les rayons infrarouges. La chaleur produite par les panneaux miroirs est renvoyée vers le tube qui fera étuve et permettra de l'utiliser comme un four classique. Ce phénomène s'appelle l'effet de serre.


En voyant nos amis cuisiniers s'activer, on réalise rapidement que loin d'être un gadget, ces fours solaires sont d'une efficacité redoutable. Après quelques minutes sous le soleil, le four monte en chauffe très vite pour atteindre, sur les modèles présentés aujourd'hui, presque 200°C. Une fois le tube de cuisson à température, l'inertie du four et la chaleur solaire suffisent amplement à réaliser toutes les recettes que vous pourriez faire dans un four traditionnel.




Pourquoi avoir créé l'association les Festins Photoniques ?



Le but de l'association est de diffuser plus largement la cuisson solaire et faire découvrir au plus grand nombre ses multiples avantages. Le cuiseur solaire cuit aussi bien qu'un four. Son coût d'utilisation est nul. Son mode d'emploi est simple et on prend rapidement plaisir à s'en servir. Un outil moderne qui permet de délaisser les énergies fossiles au profit des énergies renouvelables. L'association promeut une cuisine naturelle, locale et portée par la créativité permise par le four solaire.


"Les Festins Photoniques se situent entre l’éthique et le plaisir, ils sont en même temps poétiques et politiques. Ils parlent aux ventres afin d'éveiller et éclairer les esprits, inciter au changement..."

Et pour mener à bien leur mission Richard, Clément et l'ensemble de l'association organisent régulièrement des happenings et évènements éphémères permettant de faire découvrir la cuisine solaire à tous. S'il est toujours périlleux de prévoir une cuisson solaire, la présence ou non d'un soleil suffisant échappant à tout contrôle, vous aurez certainement l'occasion de croiser l'équipe des Festins Photoniques en train de cuisiner chez un commerçant ou dans la rue. Et comme nous, vous devriez être interloqué par ce four futuriste et curieux d'en savoir plus. Si les fours solaires coûtent encore à l'heure actuelle un budget conséquent, Richard travaille avec des artisans locaux pour la création de cuiseur solaire dans des tarifs plus abordables, à même de séduire une famille ou un cuisinier passionné ! D'ailleurs si vous avez l'intention d'investir dans un cuiseur solaire, contactez directement l'association via leur mail ou sur leur page FB pour obtenir une réduction sur votre achat !


Une innovation pour le futur


L'association a lancé une collaboration avec l'école Polytechnique de Marseille. Les étudiants vont consacrer une partie de leur temps à optimiser les performances du four et développer de nouveaux outils de cuisson, notamment la première friteuse solaire. Ce cuiseur solaire révolutionnaire pourrait être une grande avancée technologique, notamment pour les populations des pays défavorisés qui à terme pourrait remplacer la cuisson au charbon ou résoudre le problème de l'accès difficile à l'électricité ou au gaz pour cuisiner. Une technologie riche de promesses donc. Les premiers rendus des étudiants devraient se faire au mois de juin. Le vœux de Richard de voir Marseille devenir la capitale de la cuisine solaire est peut-être déjà en train de se réaliser.

Un autre projet devrait y contribuer fortement : la création du premier restaurant solaire d'Europe, Le Présage. Un fourneau a été conçu pour cela : avec un miroir de 8m2 un peu concave envoyant l'énergie le vers le fourneau, les cuisiniers disposeront d'une table de cuisson à 400 degrés. Une idée innovante et peut-être votre prochaine adresse favorite pour un repas doublement ensoleillé, respectueux de l'environnement et riche des saveurs du Sud.